LA GROSSE-CAISSE



Si vous avez réussi à trouver le son pour vos toms, le réglage de la grosse-caisse ne devrait pas vous poser de problème. C'est un peu plus facile.
Vous avez dû remarquer que la peau de résonnance de la grosse-caisse d'une batterie est la plupart du temps percée d'un trou plus ou moins grand. Même d'origine maintenant, un grand nombre de batteries sont livrées ainsi. Cela vient du fait qu'aujourd'hui on ne joue pratiquement plus la grosse-caisse avec un son bien résonnant comme pour un tom, exepté dans certaines musiques comme le jazz, et encore, pas tout le jazz. Plus le trou sera grand, moins l'influence de la peau se fera sentir dans le son final. Elle servira toutefois à maintenir bien à sa place le coussin ou la couverture que l'on aura placé dans la grosse-caisse et pourra éventuellement venir compléter les harmoniques manquantes sur la frappe. La tension de la peau de résonnance va donc intervenir tout de même dans le son mais dans une moindre mesure que pour un tom. Un autre avantage de ce trou est que l'on peut placer un micro à l'intérieur de la grosse-caisse et c'est très intéressant pour la prise de son ou la sonorisation. En ce qui concerne le choix de la peau (de résonnance), celle d'origine si elle est assez fine fera l'affaire. Si elle n'est pas percée, n'allez pas en acheter une, faites le trou vous-même, c'est très facile : Démontez la peau, posez-la à plat par terre et à l'aide d'une petite assiette, d'une cymbale de charley ou enfin, quelque chose de rond, découpez au cutter un cercle au centre.

 

Le choix de la peau de frappe :



Puisque le son de la grosse-caisse va finalement être très différent du son des toms, le choix de la peau de frappe peut-être très spécifique. Vous trouverez dans le commerce toutes sortes de peaux de grosse-caisse plus ou moins épaisses, prééquipées de sourdines ou pas mais je vous conseille pour démarrer de monter une peau normale et très courante comme la
"Remo Pinstripe"


- Comme pour les toms, faites "craquer" la peau lorsqu'elle est neuve en la tendant au maximum et redétendez ensuite.
- Equilibrez les tirants
- Tendez peu la frappe pour avoir de bons graves et une bonne attaque. Vous pouvez tendre un peu plus la peau de résonnance. Cela rajoutera quelques fréquences médiums et donnera un son plus vivant.

Les sourdines

Placé à l'intérieur du fût, un petit coussin donne d'excellents résultats.

Une couverture en laine pliée, posée dans le fond et dont les bords touchent les peaux de chaque côté n'est pas mal non plus.
Vous pouvez aussi tendre une bande de feutre ou deux le long des peaux d'un bord à l'autre, coincées par celles-ci. (Vous les montez au moment où vous montez les peaux, 1 bande de chaque côté). Ce système va vous laisser tout de même pas mal d'harmoniques. Combiné avec une petite couverture dans le fond, cela donne de bons résultats.

Quoi qu'il en soit, il faut une sourdine mais ne remplissez pas votre grosse-caisse de mousse car si vous l'étouffez, autant taper sur un bottin téléphonique.
Il existe dans le commerce quelques sourdines comme le "muffle" de chez Remo dont je vous ai déjà parlé dans le chapitre concernant les toms. Bon son mais perte de puissance. A utiliser au niveau de la peau de résonnance. Il y a aussi le "EQ pad" fabriqué par Evans ou Tama. Il s'agit d'un petit coussin que l'on fixe dans la grosse-caisse à l'aide de "scratchs". On trouve aujourd'hui toute une gamme de peaux prééquipées de sourdines pour la grosse-caisse, Ca peut être pas mal mais quoi qu'il en soit, vous ne couperez pas au petit oreiller.

 La pédale

toutes les pédales aujourd'hui sont réglables, au moins la tension du ressort. Mais ce n'est pas le seul paramètre qui va vous permettre d'avoir une pédale confortable : Le poids de la batte et sa position entrent aussi en ligne de compte. Privilégiez si vous le pouvez une pédale à chaîne plutôt qu'une pédale à courroie. Elles sont généralement plus précises.

La batte :

Comme pour les peaux, vous disposez dans le commerce de toutes sortes de battes pour la pédale :
une batte en feutre (la plus courante) donne un son bien rond avec une attaque douce.
Une batte en bois donne beaucoup d'attaque (le fameux kick) mais est très agressive pour la peau (elle perce vite).
Une batte en cahoutchouc (Tama) est un exellent compromis mais à la longue, elle colle à la peau et devient injouable.
 


Il existe aussi des battes en plastique, de différentes formes, ou des battes avec un côté feutre et un côté plastique (Pearl ou Tama). Il faut expérimenter.

l'emplacement (l'endroit de la frappe) de la batte joue évidemment un rôle dans le son : sur une grosse-caisse standard c'est à dire de 22 pouces, la batte va frapper à peu près au centre. Elle donnera de bons graves. Par contre, sur une grosse-caisse plus petite, par exemple de 18 pouces, la batte va frapper plus haut sur la peau : le son sera plus médium.
La hauteur de la batte est réglable sur toutes les pédales mais la réponse au pied va en être fortement perturbée à cause de l'inertie : plus longue, elle sera plus lourde mais la puissance sera renforcée. Trop courte, elle deviendra très difficile à jouer. Pensez-y lorsque vous réglez votre pédale.

d'autre part, étant donné que la batte frappe toujours au même endroit, la peau risque d'avoir une durée de vie plus courte que celle d'un tom : Arrangez-vous pour que la batte ne frappe pas exactement au centre et tournez un peu votre peau de temps en temps, lorsque vous voyez qu'elle montre des signes de faiblesse de façon à ce que la batte frappe à un autre endroit.
 Vous trouverez aussi dans le commerce des "Eqpatchs", genres de petites pastilles auto-collantes à coller sur la peau à l'endroit précis de la frappe. Ces accessoires servent surtout à préserver votre peau. C'est efficace, particulièrement avec les battes en bois mais le son est un peu altéré.  

retour